Punition sévère pour une femme masochiste infidèle

Très en retard pour son retour à la maison, une jeune femme blonde affronte la colère de son maître. Furieux, il la frappe et décide de la punir sévèrement. Attachée par les poignets et les chevilles, elle endure les coups de cravache sur toutes les parties sensibles de son corps.

Téléchargez la vidéo intégrale

Lorsqu’elle arrive à la maison, une jeune femme blonde est très en retard. Beaucoup plus âgé qu’elle et habillé tout en noir, son maître qui l’attendait depuis plus d’une heure ne semble pas croire aux explications de la retardataire. Surtout que la belle blonde rentre vêtue d’une courte robe en latex noir, très moulante et de gants qui lui montent jusqu’à mi-bras. Elle est grande, les cheveux tirés en arrière et tressés en une longue natte. Dès son arrivée, il lui reproche d’être “habillée en pute” et lui balance une violente gifle pour donner le ton de la suite des événements. Malgré ses protestions d’innocence et les promesses de ne plus recommencer, il ne se calme pas. Au contraire, les coups et les insultes redoublent de vigueur. Il la saisit par les cheveux et lui ordonne de monter à l’étage pour y subir une correction à ses yeux bien méritée. La punition lui est administrée dans une “salle de torture” aménagée au grenier. La fille est d’abord enchaînée par les poignets à une poutre de la charpente. À l’aide d’une cravache, il lui fouette les fesses et les cuisses. Elle se tortille de douleur pour le plus grand plaisir de son bourreau. Il la force même à lécher et embrasser la cravache en signe de soumission. Comme elle se débat et cherche à lui donner un coup de pied, il se met en fureur. Pour l’immobiliser définitivement, il lui attache les deux chevilles, la forçant à rester debout, les cuisses très ouvertes. Puis, il lui ôte sa robe et la laisse à peine vêtue d’un minuscule soutif et d’une petite culotte très serrée qui moule sa chatte rasée. Les coups de cravache cinglent sa peau blanche. Elle va déguster !