Une veuve éplorée se console avec une bite

Le chauffeur de taxi vient chercher sa cliente qui vient de perdre son mari. La pauvre femme est en pleurs face à cette perte immense. Privée de baise, elle va trouver du réconfort grâce au chibre de l’artisan taxi!

Téléchargez la vidéo intégrale

C’est donc une femme mature qui vient de perdre son mari. Elle a commandé un taxi pour aller à l’enterrement. Elle est très digne avec sa jupe noire et ses hauts talons. Comme c’est une très belle femme mûre, elle est véritablement sexy malgré elle dans cette tenue. Plein de compassion, le professionnel du taxi essaye de faire la conversation avec la pauvre femme. Elle se sent très seule depuis la mort de son mari et aussi cela fait très longtemps qu’elle n’a pas baisé. Bien que libertine, elle n’a pas vraiment accroché avec le milieu car elle était accro à la bite de feu son époux qui lui donnait entière satisfaction. Parler, ça fait toujours un peu de bien mais c’est bien aussi de passer aux choses sérieuses surtout que la peine rapproche les êtres. Le taxi veut bien essayer de faire ce qui est possible pour rendre le sourire à madame. Nos deux coquins commencent par se branler mutuellement. L’homme enfonce deux doigts dans cette jolie chatte en roulant des pelles à Madame dont on voit la superbe et généreuse poitrine. Le taxi enfonce sa bite au fond de la gorge de la veuve qui lui fait une gorge profonde. C’est le genre de vieille qui a fait un peu de chirurgie esthétique et ça lui donne un air bien salope avec un petit nez pincé. L’étalon du jour met ensuite sa langue entre les cuisses aux bas sexy pour une petite minette. La superbe veuve bourgeoise lèche la base des couilles de son ami du jour avant de s’empaler sur sa belle queue dressée. La chatte large de la femme mûre accueille cette bite comme dans un fourreau. C’est vraiment triste de voir une aussi belle femme sans homme pour la baiser surtout qu’elle aime le sexe à en juger par ses cris de plaisir lorsqu’elle chevauche son amant. Soumise en levrette, elle se fait pénétrer tout en profondeur et sent bien la bite de l’homme qui la besogne et ne va pas tarder à l’enculer. On espère juste qu’ils ne laisseront pas passer l’heure de l’enterrement!